Sortir de la léthargie

8 septembre 2020

Depuis la mi-mars, il y a eu le confinement, puis le « déconfinement » et les vacances. Certes, nous avons, à nouveau, célébré les messes dominicales et il y a eu des baptêmes. Il y a eu aussi quelques réunions. Mais, en fait, très peu de choses. On peut dire que la Paroisse a été à l’état léthargique !

Il faut se réveiller ! Il faut commencer l’année, en tenant compte, certes, des conditions sanitaires, mais en remettant tout en branle ! Rien, en vérité, ne l’empêche.

La première grande étape va être la Première communion, fixée, depuis mai, au dimanche 20 septembre. La préparation aura lieu à Roquemaure le samedi 4 septembre. L’opération est lancée. Cependant, il faudra fixer le détail des modalités de la célébration. Pour la Profession de foi et la Confirmation, reportées elles aussi, nous en discuterons en Conseil pastoral, qui devra se réunir sans tarder.

Beaucoup de baptêmes et de mariages ont été reportés et, il faut bien le dire, c’est un peu la pagaille. Moins pour les mariages que pour les baptêmes. Cependant, à la date introuvable du samedi 24 octobre sont prévus trois mariages dans l’après-midi ! Il faudra être très attentif au déroulement de ces célébrations. En fait, il faut refaire, surtout pour les baptêmes, un échéancier et retrouver des rencontres qui ne se limitent pas à la seule préparation de la célébration.

Il devient urgent d’avoir un Conseil économique. Le confinement a été préjudiciable aux finances de la Paroisse et, par ailleurs, vous le savez sans doute, la situation du Diocèse est grave. Il a fallu tirer la sonnette d’alarme.

Nous avions des projets, qui avançaient bien, pour ce qui concerne le patrimoine. Mais, là aussi, tout a été bloqué. Et là aussi donc il faut redémarrer.

Toutes les équipes auront à se réunir à nouveau. Je pense en particulier à l’équipe des catéchistes.

Le groupe « Nicodème » a déjà fixé la date de sa première rencontre. Ce sera le 11 septembre.
Par ailleurs, après l’année sur l’évangile de saint Jean, je vous propose une année sur les Actes des Apôtres : même rythme hebdomadaire et même horaire (mercredi 18h). Le texte des Actes n’est connu que par bribes par les chrétiens. C’est très dommage. Par ailleurs, il est un texte bien plus facile que l’évangile johannique.

Je vais saisir mon agenda et solliciter tous ceux qui sont concernés. Mais, c’est à tous que je lance l’appel de la rentrée ! Quelle que soit la durée de l’épidémie, il nous faut retrouver un rythme normal dans nos activités. On vivra avec la sale bête Covid, mais on vivra !