Offrandes de messes

6 septembre 2018

On parle d’offrande de messe. De quoi s’agit-il précisément ?

Une personne demande à l’Eglise de prier à une « intention », cette intention est souvent pour un défunt, mais pas nécessairement. A l’occasion de cette demande, la personne est invitée à faire un don à l’Eglise. C’est, en fait, pour compléter ce qui manque du Denier de l’Eglise pour la vie matérielle des prêtres.

L’argent versé, comme les quêtes d’obsèques, entre, donc, dans une caisse particulière, qui n’est ni le budget paroissial, ni le budget diocésain, qui est à part et ne sert qu’à rémunérer les prêtres, qui célèbrent la messe. Le prêtre reçoit une « messe » par jour. Soit 17 euros. Sur un mois de trente jours : 510 euros.

On ne paye donc pas une messe ! A l’occasion d’une demande de prière dans la messe, on verse de l’argent à l’Eglise pour soutenir matériellement les prêtres. C’est le vieil adage : « le prêtre vit de l’autel ».

L’intention de prière dans la messe se comprend par et dans la communion des saints. C’est par et dans la communion des saints, qui inclut toute l’Eglise, que nous prions et que notre prière est reçue par le Seigneur. Cela, bien sûr, n’a de sens que dans la foi.